Page d’accueil

Sécurité dans les tunnels

Une protection accrue grâce à des galeries supplémentaires

Les tunnels des routes nationales de l’Oberland bernois vont être mis en conformité avec les dernières normes de sécurité. La priorité sera mise sur la construction de galeries de sauvetage supplémentaires.

La Suisse applique depuis 2004 des dispositions plus strictes en ce qui concerne les dispositifs de sécurité dans les tunnels. Ce durcissement de la réglementation fait suite à plusieurs incendies graves survenus dans les tunnels autoroutiers (Mont-Blanc, Tauern, Gothard) au tournant du siècle. Depuis, les nouveaux tunnels sont construits selon les normes les plus draconiennes, tandis que l’équipement des tunnels existants est complété au fur et à mesure.

Dans l’Oberland bernois, la mise aux normes des tunnels a débuté par une adaptation de la signalisation et des dispositifs de balisage. Des transformations structurelles ont été entreprises dans un deuxième temps. Il s’agit notamment de construire des galeries de sauvetage, qui serviront d’issue de secours pour les personnes se trouvant dans le tunnel en cas d’urgence.

Il existe deux types de galeries de sauvetage. Les galeries de sécurité sont construites parallèlement au tube principal et raccordées à celui-ci à intervalles réguliers par des issues de secours. Les galeries d’évacuation conduisent du centre du tunnel vers l’extérieur de manière transversale. Depuis 2013, tous les tunnels à un seul tube de l’Oberland bernois sont équipés de galeries de sauvetage : les plus longs sont dotés de galeries de sécurité, les plus courts de galeries d’évacuation.

La sécurité continue également d’être améliorée dans le tunnel de Rugen, qui comporte deux tubes. L’ouvrage a déjà fait l’objet d’une réfection et en 2020, il est prévu de construire des parois de chaque côté entre les portails du tunnel afin d’éviter que la fumée passe d’un tube à l’autre en cas d’incendie.