Page d’accueil

Communication

Questions fréquentes

Réponses aux questions fréquentes

Jusqu’à quand les travaux vont-ils durer ?

Les travaux sont effectués par étapes. Les galeries de sauvetage pour les tunnels situés entre Interlaken et Brienz devraient être achevées début 2017. Immédiatement après commenceront les travaux prévus dans le cadre du projet de maintenance sur le tronçon Interlaken Est – Brienz. Selon la planification actuelle, ce projet sera terminé en 2021. Pour des raisons logistiques, il n’est pas possible de regrouper le projet de maintenance et la construction des galeries de sécurité. Le chantier de la galerie d’évacuation du tunnel de Simmenfluh durera jusqu’en 2016, tandis que les travaux dans les tunnels de Leissigen et de Soliwald ne devraient se finir qu’après 2017. Pour ces deux tunnels, il n’est pas encore possible d’établir un calendrier plus précis dans la mesure où la procédure d’approbation des plans n’est pas encore terminée.

Durant les travaux, quelles perturbations sont à prévoir au niveau de la circulation ?

La construction des galeries de sauvetage n’occasionnera que des perturbations minimes. Les tronçons concernés devront être fermés quelques nuits uniquement pour la construction des liaisons transversales entre le tube principal et la galerie.

Durant les travaux réalisés dans le cadre du projet de maintenance Interlaken Est – Brienz à partir de 2017 environ, le tronçon autoroutier concerné restera ouvert à la circulation sans interruption pendant la journée (avec simplement un abaissement de la vitesse maximale autorisée aux abords des chantiers). Le tronçon sera toutefois fermé la nuit (entre 20 h et 6 h) et le trafic dévié à ces heures-là via la route cantonale passant par la rive droite du lac de Brienz.

De combien s’allonge le temps de parcours ?

Entre Interlaken Est et Brienz, il faut compter environ 2 min de plus en raison de la réduction de la vitesse aux abords des chantiers (60 km/h). Lors des fermetures nocturnes de ce tronçon et du report du trafic sur la route cantonale, le temps de parcours entre Interlaken et Brienz s’allonge de 15 à 20 min. Sur les autres tronçons (tunnels de Leissigen et de Simmenfluh), l’allongement du temps de parcours est insignifiant.

Pourquoi procède-t-on à des fermetures nocturnes ?

En Suisse, les travaux de réfection des autoroutes sont en principe organisés de sorte à gêner le moins possible les usagers de la route, l’objectif étant qu’au moins une voie par sens de circulation reste libre en permanence. Toutefois, étant donné que de vastes tronçons de l’A8 ne comportent que deux voies, les fermetures sont techniquement inévitables. Sur le tronçon autoroutier Interlaken Est – Brienz, les fermetures sont mises en place la nuit, lorsque le volume de trafic est le plus faible. Ce régime de circulation (voies libres le jour et fermées la nuit) offre à plus de 90 % de l’ensemble des usagers de la route la garantie de pouvoir emprunter leur itinéraire habituel sans grande perte de temps. Seule une petite partie du trafic sur ce tronçon (moins de 10 %) s‘écoule la nuit pendant les heures de fermeture prévues (de 20 h à 6 h).

Pourquoi les tunnels de l’A8 vont-ils être réaménagés ?

Il ne s’agit pas d’un réaménagement. Les tunnels vont être modernisés sur le plan technique pour être conformes aux normes actuelles. En effet, les exigences en matière de sécurité ont été renforcées à la suite de divers incendies graves dans des tunnels autoroutiers (Gothard, Tauern, Mont Blanc). Elles rendent notamment obligatoire la présence d’issues de secours tous les 300 à 500 m. Par ailleurs, dans plusieurs tunnels, les systèmes de ventilation seront renforcés.

Comment se fait-il que l’ensemble du tronçon Interlaken Est – Brienz est signalé en chantier alors que des travaux d’entretien n’y sont réalisés qu’à certains endroits ?

En Suisse, l’entretien des autoroutes est effectué tronçon par tronçon selon une planification axée sur le long terme. Le projet « Planification de l’entretien des routes nationales » en constitue la base. Il permet de regrouper des travaux de construction isolés en grands tronçons d’entretien de 15 km au maximum, ce qui présente l’avantage d’éviter les restrictions de circulation à répétition. D’après les directives, il ne doit pas y avoir d’autres perturbations du trafic liées à un gros chantier dans les 30 km autour du tronçon d’entretien. La planification de l’entretien vise à garantir, pour les quinze années qui suivent, une circulation sans entraves majeures liées à des chantiers sur le tronçon concerné.

Pourquoi des travaux d’entretien simples durent-ils aussi longtemps ?

Les travaux de construction sur l’A8 ne sont pas si simples, car il s’agit d’une réfection complète de l’infrastructure routière. Certains éléments de l’infrastructure présentent des dommages visibles, tandis que d’autres doivent être adaptés aux normes actuelles. Le tronçon autoroutier Interlaken Est – Brienz suit un tracé avec une assez forte déclivité, raison pour laquelle il compte de nombreux ouvrages d’art (ponts, encorbellements, murs de soutènement) qui doivent faire l’objet d’une réfection. La rénovation de l’infrastructure des tunnels est aussi très complexe, à l’image du système de ventilation du tunnel de Giessbach.

La réfection des autoroutes en Suisse relève-t-elle du perfectionnisme ?

La réfection des autoroutes n’est pas un luxe, mais un impératif pour la sécurité routière. En Suisse, les exigences concernant la qualité du revêtement et de la chaussée sont très élevées, en particulier du fait des grandes variations de températures sous nos latitudes. Si un revêtement peut chauffer jusqu’à 70 °C en plein été, il arrive que les températures atteignent les - 20 °C en hiver. Ces variations thermiques nécessitent des matériaux de construction adaptés, qui ne doivent être ni trop rigides ni trop souples. Les sondages montrent d’ailleurs qu’une majorité de la population juge l’entretien des routes nationales approprié, qu’il s’agisse aussi bien du gros entretien que de l’entretien courant.

Où puis-je m’informer ?

  • Consultez régulièrement ce site Web.
  • Lisez la revue info envoyée deux fois par an à tous les ménages de la région Interlaken-Oberhasli.
  • Téléchargez l‘application «RTS Trafic» ou une autre application d’info-trafic sur votre smartphone.
  • Ecoutez les informations relatives au trafic sur la RTS et les stations de radio privées.
  • Contactez-nous.